PVT Canada : Témoignage de Léa

Dans le cadre de la série « spécial invité », j’ai eu l’opportunité d’échanger avec Léa sur son PVT au Canada. Dans cette interview, Léa, française de 26 ans, vous fait un retour concernant son aventure à l’étranger. Entre arrivée son travail en tant que chirurgien dentiste ou ses bons plans pour rencontrer du monde, elle vous dit tout. Encore merci à toi pour le temps accordé !

PVT Canada témoignage Léa Working Holiday Visa

Montréal, Canada | photo prise par Léa © 2 0 2 3  G o l d e n t u r t l e s

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Léa, j’ai 26 ans et je suis diplômée de la faculté d’odontologie depuis plus d’un an : je suis donc chirurgien dentiste. J’ai habité 25 ans dans le sud de la France et je suis en vadrouille depuis environ 1 an et demi.

Pourquoi avez-vous choisi de faire un PVT, en particulier au Canada ?

J’ai travaillé en France puis dans les Antilles françaises (à Saint Martin) pendant 1 an, avant de décider de découvrir un nouveau pays.

Mon diplôme est valable au Canada après une équivalence de six mois dans la région de Québec. Le stage représente simplement 6 mois de travail en même temps que mon maître de stage et est rémunéré. Le stage n’étant pas contraignant et me permettant d’avoir un diplôme de chirurgien dentiste franco-canadien, c’était une occasion en or.

Le PVT était le moyen le plus simple pour pouvoir travailler au Canada. Je suis libre de bouger partout et de changer d’employeur contrairement au permis jeune professionnel. 

Est-ce que vous avez été tirée au sort lors de votre première tentative ou avez-vous attendu ce moment depuis plusieurs années ?

Je me suis inscrite début janvier 2023 et j’ai été tiré au sort à la première cession des tirages au sort. J’ai eu beaucoup de chance.

Que faites-vous depuis votre arrivée à Montréal, Canada ?

Je travaille quatre jours par semaine en tant que chirurgien dentiste dans une clinique dentaire. J’essaie de découvrir un peu les alentours aussi.

Comment avez-vous trouvé votre emploi ?

Trouver un stage en dentisterie a été un peu compliqué. J’ai envoyé entre 250 à 300 mails pour peu de réponses… mais j’ai trouvé avant d’aller à Montréal. Cela m’a permis de fixer une date d’arrivée et de début d’activité avec mon employeur, une fois que tous les permis avaient été validés.

PVT Canada témoignage Léa Working Holiday Visa

Canada | photo prise par Léa © 2 0 2 3  G o l d e n t u r t l e s

Comment avez-vous trouvé votre logement ?

J’ai un logement que j’ai trouvé avant de partir. Au début du mois de juillet, ce sont les grands déménagements à Montréal. On a donc profité de ça pour trouver un appartement meublé à l’aide d’un courtier immobilier. Les courtiers sont payés par les agences ou les propriétaires : je n’ai donc rien eu à débourser pour son aide.

Êtes-vous partie seule en PVT ?

Non, je suis partie avec mon copain. Ayant déjà vécu un an pour moi et deux ans pour lui dans les Antilles françaises, il n’y a pas de changement en terme de décalage horaire. Par contre, le temps est très différent et je me rends compte que cela joue plus sur mon moral que ce que je pensais.

Comment avez-vous fait pour rencontrer des gens sur place ? Quelle a été votre meilleure rencontre jusqu'à présent ?

Mon copain connaissait un peu du monde en arrivant, dont deux couples dont nous sommes assez proches. Eux-mêmes nous ont présentés à des amis à eux, ce qui nous fait un petit cercle qui s’agrandi au fur et à mesure.

Quant à moi, j’ai posté un message sur un groupe Facebook de femmes pour faire des rencontres (Sorties entre elles). Grâce à celui-ci, j’ai rencontré 4 filles superbes avec qui je suis toujours en contact et que je vois quasiment chaque semaine.

Qu'avez-vous le plus apprécié jusqu'à présent pendant votre PVT ?

Le changement au niveau du travail. Le métier est le même mais c’est tellement différent ici. Je suis vraiment reconnaissante de pouvoir exercer la dentisterie ici. 

Avez-vous traversé des moments difficiles ? Comment les avez-vous surmontés ?

Le mauvais temps complique un peu la donne et accentue le mal du pays. Quand j’ai le mal du pays, je me fais un plat très français en regardant un film réconfortant. Cela m’aide à patienter pour mon retour ou l’arrivée de mes proches.

J’essaie de rentrer en France une à deux fois par an (une fois en été et une fois en hiver). Si mes proches viennent me voir, je ne rentre qu’une seule fois. Cela me pose un problème en terme d’empreinte carbone mais malheureusement, c’est la seule chose qui me fait aller mieux. Cela me rappelle aussi que j’ai quitté mon pays pour des raisons et que je dois m’y tenir. 

PVT Canada témoignage Léa Working Holiday Visa

Montréal, Canada | photo prise par Léa © 2 0 2 3  G o l d e n t u r t l e s

Quelles sont les plus grandes différences entre la France et Montréal (Canada) ?

Les plus grandes différences sont :

  • La gastronomie 
  • Les prix : les prix sont donnés hors taxe et hors tips. Ici, le service n’est pas inclut dans les prix. C’est important d’en tenir compte car il faut rajouter environ 15% de taxe et 15% (minimum) de tips. De plus, la vie à Montréal est assez chère en terme de nourriture (restaurants et courses) et de vêtements.
  • La discipline, la politesse : à Montréal, on fait la queue pour monter dans le bus. De plus, tout le monde se lève pour laisser sa place à une personne âgée ou enceinte. Les gens sont gentils, il n’y a pas d’insécurité même tard le soir.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui souhaite faire un PVT ?

Fais le ! Ça fait peur de partir, de quitter ses repères, sa famille, sa zone de confort mais ça vaut le coup !

Et rentrer avant la fin n’est pas un échec. Certains endroits ne sont tout simplement pas pour nous. Il y a tellement d’endroits où l’on peut faire un PVT ! Il faut en profiter, c’est une expérience incroyable qui fait grandir et qui enrichi tellement.

Vous voulez partager votre expérience de PVTiste ?

Retrouvez toutes les informations dans la partie collaboration. Puis envoyez-moi un mail à contact@goldenturtles.fr avec pour objet « PVT Interview » ou envoyez moi un message sur Instagram. Nous discuterons alors pour publier votre portrait !

4.4/5 - (7 votes)
Aussi, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux, merci ☺

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *