Le sanctuaire Namba Yasaka à Osaka

Le sanctuaire Namba Yasaka à Osaka est un sanctuaire shintoïste. Il est notamment célèbre pour son immense tête de lion et ses festivals folkloriques. Bien que certains visiteurs affirment que le sanctuaire ne soit pas très grand, ce qui est vrai, je vous recommande néanmoins de le visiter rien que pour sa singularité détonante.

Histoire du sanctuaire Namba Yasaka

Qu’est-ce que le shintoïsme ?

Le shintoïsme, originaire du Japon, est une religion polythéiste qui puise ses racines dans les croyances animistes et chamaniques ancestrales. On traduit fondamentalement le terme shinto par « la voie des dieux ».

Cette religion met en avant la vénération des kami, des entités qui imprègnent les éléments naturels tels que les arbres, les montagnes, et les rivières. Elles régissent le monde. Les ancêtres, les grands chefs et même les empereurs défunts sont également vénérés en tant que kami. 

Les pratiquants expriment leur dévotion à travers des rituels sacrés, des célébrations festives et des visites régulières aux sanctuaires disséminés à travers le pays.

Une origine mystérieuse

L’histoire du sanctuaire de Namba Yasaka regorge de légendes anciennes. Les documents détaillés sur sa fondation ont été perdus dans les méandres du temps, mais on raconte qu’il fut autrefois connu sous le nom de « Namba Shimo no Miya ». Il était dédié à la divinité tutélaire de la région de Namba.

Depuis l’ère Enkyu de l’empereur Go-Sanjō (règne de 1069-1073), le sanctuaire était l’hôte de la divinité Gozu Tennō. Cette divinité est vénérée pour ses attributs protecteurs et sa connexion profonde avec la région (source : site officiel).

Fête de Gozu-tenno (illustration de la fin du xviiie siècle) | Par 竹原春朝斎 Takehara Shunchosai (d.1801) — 摂津名所図会, Domaine public

Destruction et reconstruction

Autrefois un vaste temple florissant, les événements tumultueux de l’histoire japonaise ont touché le sanctuaire de Namba Yasaka.

La période de restauration de Meiji, au XIXème siècle, a marqué un tournant majeur. La mise en œuvre de la séparation entre le shintoïsme et le bouddhisme a transformé le lieu en sanctuaire local en 1872.

Les ravages des bombardements de la Seconde Guerre mondiale ont également laissé leur empreinte. Cependant, le sanctuaire a été reconstruit par la suite. Ainsi, en mai 1974, le sanctuaire principal actuel a été achevé, symbolisant la résilience et la persévérance du lieu sacré (source : site officiel).

namba yasaka osaka

Namba Yasaka – Osaka | Japon, 2024. © 2 0 2 4  G o l d e n t u r t l e s

La salle du lion

Parmi les éléments remarquables du sanctuaire se trouve ce qui est communément traduit comme « la salle du lion »

Une figure majestueuse

La tête de lion géante domine majestueusement le paysage du sanctuaire. Elle mesure 12 mètres de haut sur 7 mètres de large. Sa structure allie l’acier et le béton armé à des éléments de bois, créant ainsi une œuvre impressionnante à la fois solide et élégante. Elle a été achevée en mai 1974, simultanément à la construction de la salle principale. 

En 2008, une rénovation complète de son intérieur et de sa façade a été entreprise. La générosité des bienfaiteurs a redonné à l’édifice son éclat d’antan, préservant ainsi son héritage culturel et spirituel pour les générations futures.

Attirer l’excellence académique et professionnelle

Au fil des ans, le sanctuaire de Namba Yasaka est devenu un lieu de pèlerinage prisé par de nombreuses personnes à travers le Japon. Elles y viennent pour prier et chercher la réussite dans divers aspects de leur vie. Que ce soit pour obtenir de meilleurs résultats scolaires, trouver un emploi, réussir des examens d’entrée ou prospérer dans les affaires.

En effet, la symbolique de la gueule de lion gigantesque réside dans sa capacité à engloutir les énergies négatives et à attirer la chance.

Festivals et traditions

Namba Natsu Matsuri

Le sanctuaire est également renommé pour ses festivals traditionnels. Chaque année en juillet, il accueille le célèbre festival de Namba Natsu Matsuri (難波夏祭り). Ce festival transforme le sanctuaire en un lieu vibrant. Des défilés enjoués, des danses folkloriques et des rituels hauts en couleur animent les lieux.

La tradition du tir à la corde et sa légende

Le troisième dimanche de janvier marque un autre événement majeur au sanctuaire. C’est le jour du festival annuel où se déroule une compétition de tir à la corde.

La légende du serpent à 8 têtes et 8 queues

Cette tradition remonte à la légende incluant Susanoo-no-mikoto, le dieu vénéré au sanctuaire.

Un jour, Susanoo-no-Mikoto se voit confier la tâche de vaincre Yamata-no-Orochi, un énorme serpent ou dragon à huit têtes et huit queues. Orochi terrorisait la province d’Izumo au Japon, dévorant les jeunes filles en sacrifice. Avec l’aide d’une déesse nommée Kushinadahime, Susanoo élabore un plan pour vaincre le monstre. Ils attirent Orochi avec de la nourriture et du saké dans huit coupes géantes, une pour chaque tête du serpent. Alors que Yamata-no-Orochi s’enivre, Susanoo coupe ses têtes une par une, tuant la créature.

Susanoo tuant Yamata no Orochi | By Kuniteru I – mfa, Public Domain

Cette compétition symbolise ainsi la victoire sur le mal et la reconnaissance de la protection divine accordée à la région.

Susanoo-no-mikoto , un kami de la mythologie japonaise

Susanoo-no-Mikoto, figure majeure de la mythologie japonaise, est l’une des divinités principales du shintoïsme. Il incarne le dieu de la mer et de la tempête, tout en étant associé à la purification et à la protection contre les forces maléfiques

Dans les mythes, Susanoo se distingue par ses aventures et ses exploits, ainsi que par son comportement parfois turbulent et impulsif. Malgré cela, son rôle est crucial dans la création du monde selon la mythologie shinto, et ses actions ont façonné l’équilibre entre le monde des dieux et celui des humains.

Un Bien culturel folklorique immatériel

En reconnaissance de cet héritage culturel et religieux, le sanctuaire de Namba Yasaka a reçu une distinction particulière en 2001. Ce rituel est désigné comme un bien culturel folklorique immatériel de la ville d’Osaka

Informations supplémentaires
  • Prix : Gratuit
  • Accéder au sanctuaire en train :
    • À environ 6 minutes de la ligne Midosuji du métro d’Osaka/de la station Namba de la ligne Yotsubashi
    • À environ 7 minutes de la ligne Midosuji du métro d’Osaka/de la station Daikokucho de la ligne Yotsubashi
    • À environ 6 minutes de la station Nankai Namba 

Si vous êtes à Osaka, découvrez également l’Isshin-ji Temple et le Shitenno-ji Temple !

Une petite note pour cet article ?
(total: 3 • moyenne: 5)
Aussi, n'hésitez pas à le partager sur vos réseaux, merci ☺

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *